top of page
  • Photo du rédacteurAudrey

Un ami pour mieux lire!

La création de marionnettes à partir de bâtonnets de bois peut être une méthode amusante et efficace pour aider les enfants à lire en travaillant sur la reconnaissance des phonèmes et des graphèmes. Les personnages créés et nommés par les enfants deviennent des compagnons de lecture précieux pour identifier correctement les sons dans les mots.

L'apprentissage de la lecture peut être une tâche difficile pour les enfants, surtout lorsqu'ils ont des difficultés à identifier certains graphèmes et phonèmes dans les mots. Pour les aider à surmonter cette difficulté : la fabrication de marionnettes de lecture est une méthode amusante et créative! Voici les détails de cette idée signée Bougeotte!



Voici le matériel nécessaire


Le but premier de cette activité est de créer un personnage qui portera bien son nom et qui servira de rappel solidement inscrit en mémoire lors de la lecture. Je vous explique tout cela avec l'exemple de Philémon. C'est parti!


Dans l'exemple qui suit, c'est le graphème "ph" qui doit être travaillé. On commence donc par trouver un nom à un personnage qui comprend ce graphème. C'est ainsi qu'est né Philémon.


Par la suite, on met à la disposition de l'enfant le matériel de fabrication de son bonhomme de lecture. On laisse notre apprenti-lecteur choisir les couleurs, les formes et les accessoires. Au passage, on en profite pour renforcer l'estime de soi et la confiance. Aucune mauvaise réponse n'est possible. On laisse aller la créativité en fonction des goûts personnels. Bonjour chapeaux, lunettes, baguettes magiques ("name it!") pour rendre la figurine unique et originale. Certains de nos petits bougeottes vont même jusqu'à inclure des éléments contenant le graphème/phonème au personnage, ce qui rend le sens encore plus puissant.



Ici, Philémon porte un foulard pour rappeler le phonème!



Le plaisir se poursuit!


Une fois la marionnette créée et nommée, elle devient un compagnon de lecture fidèle et surtout, elle est très concentrée à repérer tous les graphèmes "ph" présents dans le texte.


Dans le cas de Philémon, on pourrait inviter l'enfant à soufler sur les cheveux du personnage en faisant le son "f". Cela permet de créer un ancrage grâce aux plumes qui bougent au gré du souffle de l'enfant. En plus de donner une drôle de tête à sa marionnette, ce souffle rappelle à l'enfant que toutes les fois qu'il voit un p suivi d'un h, il doit faire le son "f" pour faire bouger les cheveux de Philémon. Au besoin, un deuxième ancrage est disponible sur notre cher Philémon: son foulard!


Une fois tout cela bien inscrit dans notre mémoire, allons-y pour la lecture en compagnie de Philémon:


Philémon et son ami le dauphin vont à la pharmacie. En chemin, ils marchent sur un nénuphar et croisent un pharaon! Quelle drôle de journée! Philémon se réveille. C'était un rêve. Il se lève et se prépare pour son cours d'éducation physique avec monsieur Phil.


*Pour aller plus loin, Philémon et votre petit bougeotte pourraient composer d'autres phrases ensemble!


Des amis-lecteurs



Une pierre, plusieurs bons coups!


La création des petits personnages de lecture, lorsque vécue de manière collaborative avec l'adulte permet de renforcer la relation en permettant de passer un moment agréable, collaboratif et on va se le dire, humoristique!


On a remarqué également qu'à l'étape de la lecture, cela peut aider les enfants à se sentir plus à l'aise en lisant à voix haute, car ce n'est pas l'élève qui lit, mais le bien le bâtonnet-bonhomme-rigolo. La marionnette peut faire des erreurs! Ce détachement permet d'encourager l'enfant à se corriger, ou devrais-je dire, corriger les erreurs de son compagnon de lecture! #onrestedansleplaisir




Audrey




158 vues0 commentaire
bottom of page